JUSQU’OÙ IRONT LES ODETTES ?

En passant

Couv-Odette-n5Depuis deux ans, la Fondation ELLE accompagne les Odettes – ces femmes rurales en mouvement comme elles aiment se qualifier – à professionnaliser leur magazine. Elles s’appellent dans la vraie vie Elena, Sabine, Hélène, Patricia, Nathalie, Saskia… et ont pour point commun d’« avoir retrouvé l’envie d’oser ».

À l’origine, les 35 femmes du collectif Odette ont été séduites par ladémarche appréciative, cette méthode qui place la bienveillance au cœur de tout projet. Elles ont décidé de la mettre en pratique en prenant comme support la création d’un magazine qui porterait haut et fort la parole de la femme rurale. C’est ainsi qu’est né en 2011 « Odette & Co, rurale mais pas ringarde ».

Le 11 octobre 2014, Odette sortait son 6e numéro. Quel chemin parcouru ! Une grande fierté pour l’équipe de la Fondation ELLE de constater que chaque conseil, transmis par ses bénévoles, a été écouté, suivi et adapté à ce journal pas comme les autres.

Les Odettes osent ! Dans leur journal d’abord avec ce très drôle et à la fois très instructif micro-trottoir « Si vous étiez né homme/femme, quel métier auriez-vous fait ? ».

Les Odettes osent aussi à titre personnel. Les articles, les interviews, les reportages sont autant de prétextes pour gagner en confiance. Et le pari est réussi puisque toutes les Odettes sont désormais en poste, en formation ou développent une activité.

Sans plus attendre, abonnez-vous à « Odette… » et découvrez comment la bienveillance est le meilleur outil du vivre-ensemble.

Chloé Freoa

http://www.ellefondation.org/la-fondation/nos-actus?p=889

2014 – L’agenda d’Odette

Odette-mag-20141-220x150Vous souhaitez rencontrer les Odettes, partager un moment en notre compagnie, en savoir plus sur notre aventure collective, ou tout simplement pouvoir prendre un abonnement en direct live ? Découvrez ici les Odettes ambassadrices et leurs actions :

 

Evenements à venir : 

Lire la suite

Les Mots Croisés d’Odette à Saint Agrève

Les Mots Croisés d’Odette seconde édition
Le samedi 11 octobre 2014 à Saint-Agrève
dans le cadre de la quinzaine de l’égalité Femme/Homme de la Région Rhône-Alpes

Et si nous partagions nos talents et nos engagements, pour tisser un fil d’espoir ?

Cette année, les Odettes posent leurs Mots Croisés sur le plateau ardéchois, à Saint-Agrève. Nous voulons travailler sur les notions de genre, par le biais de la créativité et de l’Art. Nous avons aussi fait le choix de tisser de nouveaux partenariats, pour que cette journée soit aussi celle de la solidarité et du faire-ensemble avec les acteurs du plateau : ainsi, nous allons mettre en place des actions communes avec le SOAR, le centre socioculturel, la bibliothèque, le comité des commerçants, la compagnie de l’Enfant bleue, le studio Chromazic…

Enfin, cette journée plurielle est une fête de sortie du magazine numéro 5, et reflétera les thématiques que nous développons dans nos dossiers : l’espoir, la coopération… sur notre territoire, mais aussi sur l’ailleurs, en particulier l’Afrique, avec le spectacle présenté par le SOAR, les actions de la Fondation ELLE, la participation de femmes demandeurs d’asile, encore une fois pour mieux interroger les enjeux liés aux stéréotypes.

Mots-croises-2014-A4Programme :

A partir de 11h
Ouverture de l’exposition “RÉVEILLONS NOS TALENTS CACHÉS !”.
Visite festive des vitrines de Saint-Agrève.
rendez-vous au Coquelicot Gourmand

14h00-15h30
ATELIER-THÉATRE Jouons en famille sur l’expression de nos talents.
pour petits et grands, salle polyvalente

 

Mots-croises-2014-A4-verso15h45-17h
Les MOTS GOURMANDS d’Odette. Lectures choisies et pause savoureuse.
pour petits et grands, bibliothèque municipale

17h-19h
ATTERRISSAGE du numéro 5 d’Odette & Co
RENCONTRE avec les Odettes et Karine Guldemann, déléguée générale de la Fondation ELLE.
Projection du MICRO-TROTTOIR réalisé par les Odettes.
salle polyvalente

 

Les3pointsdeSuspension-1b19h
APÉRO-SOUPE organisé par les Odettes
salle des Arts
20h30
spectacle “La grande saga de la FRANÇAFRIQUE
Organisé par le SOAR.
Tarifs : 8€ / 6€, déconseillé aux moins de 6 ans
salle des Arts

Ce one-man show documentaire propose un parcours sur les chemins obscurs qui relient la France à ses anciennes colonies d’Afrique de 1958 à nos jours, et met en perspective les principaux protagonistes de la Françafrique, les événements majeurs, les discours célèbres, jalons d’une histoire de France encore trop méconnue… avec un humour décapant.

 

www.quelquespartslesoar.com / http://www.calameo.com/read/0002287439ae56988d04f

Des médias féministes …

En passant

… à consommer sans modération, toute l’année !

23 juillet 2014

http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/stereotypes-et-roles-sociaux/actualites-3/article/des-medias-feministes-a-consommer

Malgré des avancées indéniables, les femmes sont aujourd’hui encore invisibilisées dans les médias et la presse écrite en France.

En 2013, les femmes représentent 46% des journalistes, contre 37,5% en 1996 : la progression de la part des femmes dans la profession est donc réelle[1]. Toutefois, les inégalités persistent au sein des instances dirigeantes. A titre d’exemple, la fonction de directeur-trice de la rédaction compte seulement 26,2% de femmes et celle de rédacteur-trice en chef en compte 34%[2].

D’autre part, les représentations des femmes dans les médias sont toujours marquées par des stéréotypes de sexe. « L’expertise » dans les médias reste largement l’apanage des hommes. Dans les émissions de télévision, de radio, ou dans les principaux hebdomadaires, les femmes représentent seulement 18% des expert-e-s et leur temps de parole à la radio s’élève en moyenne à 1 minute 35 (contre 25 minutes en moyenne pour les hommes experts)[3]. En 2008, la Commission de réflexion sur l’image des femmes dans les médias notait que, lorsqu’elles sont présentes, les femmes « sont plus anonymes, moins expertes, davantage victimes que les hommes »[4]. Les femmes sont ainsi représentées 3 fois plus souvent que les hommes dans le cadre de leurs relations familiales.

A contre-courant de cette tendance générale, certains médias proposent une lecture égalitaire de l’information générale ou une information égalitaire qui accorde autant d’attention aux femmes qu’aux hommes. Dans cet article, le HCEfh propose un focus sur les « pure-players égalitaires » répondant à cette problématique, à lire et à faire connaître !

Les Nouvelles News est un site d’information générale paritaire qui vise à traiter l’actualité de manière indépendante tout en donnant la parole aux femmes autant qu’aux hommes. Sa ligne éditoriale est caractérisée par la diffusion d’une culture de l’égalité des sexes et par l’attention portée à l’impact de l’actualité sur les femmes et les hommes qui la reçoivent.

50/50 est un site d’informations ouvert et participatif qui propose des ressources participant à la réflexion, à l’analyse et au débat sur les questions touchant à l’égalité entre les femmes et les hommes. Il entend donner la parole à des journalistes, des expert-e-s, des chercheur-e-s, des responsables associatifs, des syndicalistes et des citoyen-ne-s qui ont des points de vue habituellement ignorés sur la construction de l’égalité entre les femmes et les hommes selon trois angles principaux : les acteurs et actrices de l’évolution de nos sociétés ; la valorisation des initiatives de femmes qui créent et innovent ; le regard d’hommes attentifs à l’égalité des sexes.

Certains médias égalitaires en ligne sont également disponibles en version papier. Il serait difficile d’établir une liste exhaustive mais n’hésitez pas à consulter … Femmes en résistance, trimestriel d’informations qui propose d’attaquer les stéréotypes et d’offrir d’autres modèles de femmes dans l’analyse de l’actualité internationale ; Odette & Co, magazine féministe semestriel, par et pour des femmes rurales mais pas ringardes ! ; ou encore Clara Magazine, journal féministe et féminin, et Causette, mensuel féminin qui propose un regard décalé sur l’actualité.

Bonnes lectures !

 


[1] Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels, « Cartes attribuées (premières cartes et renouvellements) en 2013 », 3 janvier 2014.

[4] Commission de réflexion sur l’image des femmes dans les médias, Présidente : Michèle Reiser et Rapporteure : Brigitte Grésy, « Rapport sur l’image des femmes dans les médias, Septembre 2008.

 

 

La fondation ELLE chez les Odettes

 

Fin avril, l’équipe de la Fondation ELLE a emmené à Lamastre, en Ardèche du nord, cinq professionnels du groupe Lagardère Active pour rencontrer et former les Odettes, ces femmes en recherche d’emploi qui ont créé leur magazine : Odette, rurale mais pas ringarde.

48 heures rythmées d’échanges, de réflexions, de partage, mais aussi de formations aux techniques journalistiques, à l’élaboration d’une charte graphique, ou encore à la vente d’encarts publicitaires…

Pour nous remercier, les Odettes ont organisé un parcours « découvertes » de leur région avec au programme : dégustations, ballades, rencontres, visites … tout ça sur fond d’une complicité naissante entre nos bénévoles et les Odettes.

DECOUVREZ LE MEILLEUR DE CETTE RENCONTRE EN VIDEO

 

vidéo : Vincent Magrini

Nous remercions les collaborateurs du groupe Lagardère Active qui nous ont fait confiance en acceptant de partager leurs savoir-faire avec les Odettes. Merci à Isabelle Duriez (journaliste), Nicolas Héron (photographe), Valérie Masson (Directrice de clientèle), Dominique Plaud (secrétaire de rédaction) et Catherine Robin (journaliste) pour leur bonne humeur et leurs précieux conseils.

Et surtout un grand merci aux Odettes, des femmes créatives et généreuses, qui fourmillent de nouvelles idées pour dynamiser leur territoire et leurs vies.

Chloé Freoa

http://www.ellefondation.org/la-fondation/nos-actus?p=780

Jolie photo de « famille »

 

http://nicolasheron.wordpress.com/2014/04/28/les-odettes-invite-la-fondation-elle/

140428140428odettes031crédit photo  : Nicolas Héron

Un grand merci à Nicolas Héron, photographe émérite et bénévole à la Fondation ELLE, pour avoir su capter les moments magiques de la venue de la Fondation ELLE en Ardèche, les 28 et 29 avril, et pour tous les conseils précieux qu’il nous a transmis.

Nous voilà réunis sur les terrasses de Désaignes…